Sélectionner une page
À la mémoire de notre immortel empereur…

À la mémoire de notre immortel empereur…

Voilà l’inscription gravée en lettres d’or au frontispice du musée Napoléon de l’île d’Aix. À la mémoire de notre immortel empereur Napoléon 1er 15 juillet 1815 !!! Tout fut sublime en lui sa gloire, ses revers Et son nom respecté plane sur l’univers Excusez du peu !...

Assis à son bureau (nouvelle)

Nouvelle écrite dans le cadre du concours « Nouvelles courtes » [1]. Pas de prix remporté. Assis à son bureau, stores baissés ; dehors des bruits de mouettes et, tout près, le borborygme de l’eau dans les tuyaux du chauffage central. Par la...

S’écouter soi, entendre l’autre

Une énigme logique bien connue met en scène un voyageur à un carrefour d’où partent deux chemins. L’un va en enfer, l’autre au paradis. Deux gardiens sont postés là et nous savons que l’un, le gardien du paradis, dit toujours la vérité et que...

Donner du sens, la quête sans fin

Donner du sens: voilà le leitmotiv des prescriptions managériales, dont l’axiome fondateur dit qu’avec du sens, ce sens que le nouveau héros du management, le leader, sait distribuer autour de lui, les énergies sont décuplées et rien ne fait plus obstacle...

Tout passe, tout casse, tout lasse

« C’est pas bientôt fini, non? — Mais ça n’est que le cinquième volet — Justement, il y en a assez de l’angoisse existentielle, de la solitude, de la responsabilité, de l’imperfection, et de toutes ces choses atroces. — Ah, mais...

L’angoisse de l’imperfection

Partons de la situation présente : je me promets d’écrire un article tous les quinze jours. Le dernier a été bouclé voici maintenant trois semaines. J’avais – à l’imparfait – le projet d’écrire cet article dans la série des pressions existentielles. Mais chaque jour...

Liberté, je crains ton nom

N’en déplaise à Paul Éluard, qui écrivit le merveilleux poème qui a inspiré mon titre [1], toute liberté n’est pas bonne à prendre. Dans les deux précédents billets, j’avais abordé l’angoisse existentielle d’une façon générale et une...

Existence, quand tu nous tiens

Existence quand tu nous tiens, ou plutôt: Existence, puisque tu nous tiens. Voilà bien l’indubitable, la seule chose absolument certaine: nous existons, nous sommes là – nous en avons au moins la sensation – et… nous n’y serons bientôt plus. Nous...

À quoi nous nous accrochons

Nous connaissions le cogito ergo sum de René Descartes, « je pense donc je suis », qui va fonder ce que nous appelons la pensée cartésienne. Plus récemment une autre série de slogans a rencontré le succès : « Je suis Charlie », « Je suis Paris » ou « Je suis un accent...

Moi et le système

Dans L’affaire Thomas Crown [1], Steve McQueen incarne un banquier riche et blasé qui, pour tromper l’ennui, organise le casse de sa propre banque. Confronté à l’enquêtrice de la société d’assurance, la séduisante Faye Dunaway qui l’a démasqué et l’abjure de rendre...

Changer, c’est maintenir

Changer, c’est maintenir : j’ai choisi ce titre, d’abord par référence au slogan de campagne de notre président – le changement, c’est maintenant – en mettant ainsi en exergue qu’il y avait dans la formule une sorte d’oxymore si l’on considère « maintenant » comme...

La vraie nature de la pression

Les récents et tragiques événements qui ont frappé Paris, au-delà de la peine douloureuse qu’elle fait subir à chacun d’entre nous, et plus particulièrement à ceux qui ont été touchés directement, au-delà des conséquences sur notre quotidien et sur la façon dont nous...