Sélectionner une page

Sortir de la violence par le conflit [1] est un ouvrage de Charles Rojzman, inventeur de la thérapie sociale et qui parcourt le monde pour créer, là où c’est le plus nécessaire, une « vraie fraternité »: au Rwanda, en Israël-Palestine, dans les banlieues, en Amérique du sud, etc. Par « vraie fraternité », il entend un lien qui unit tous les hommes, quels qu’ils soient et non un regroupement selon des affinités de pensée car, dans ce dernier cas, il n’y a de fraternité qu’au détriment d’une autre partie de l’humanité. Ce qui signifie que la vraie fraternité n’est pas un lieu d’absence de désaccord, de confrontation, de conflit mais, au contraire, un lieu où ces choses sont possibles. Sans doute la remarque d’un participant à l’une de ses sessions entre israéliens et palestiniens illustre-t-elle le mieux les objectifs de la thérapie sociale: « Vous êtes toujours mes ennemis, mais vous n’êtes plus des monstres. »

Lire la suite sur mon site professionnel www.lqc.fr