Depuis que notre président de la République a renoncé à se présenter, les discussions vont bon train sur l’évaluation de la grandeur (ou de la petitesse) du geste. « Quelle dignité ! » disent les uns, tandis que les autres affirment qu’il n’y a pas de dignité là où le renoncement est obligé. Le mot…

Par Laurent, le 5 décembre 2016 Lire l'article